Le Plugin Flash est nécessaire pour voir ce fichier.

type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/shockwave/download/index.cgi? P1_Prod_Version=ShockwaveFlash">
Rencontres avec les délégués Portuguais PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Lundi, 08 Octobre 2012 07:44

les 1 et 3 octobre 2012 au village du Club Méditerranée de Di balaïa et au siège de leur syndicat STIHTRSA-CGTP (Sindicato dos Trabalhadores da Industria de Hotelaria, Turismo, Restaurantes e Similaires do Algarve)

Le 1er octobre 2012, une rencontre avec des délégués portuguais désignés au CEDS Club Med (Titulaire : Luis Antonio MOREIRA, suppléant : Manuel FERRAZ) a eu lieu dans le bureau de la GRH du village de Di Balaï.

-> Portugese

 

Après une présentation du CEDS (photocopie du power-point) et de l’accord de 2009 sur les droits fondamentaux au travail et la mobilité transnationale des GE de la zone Europe – Afrique, un débat s’engage sur les questions posées par les GE mobiles lors de leur venue dans les villages alpins.

-      Le personnel GE portuguais se plaint de beaucoup de discriminations dans les villages français.

-      Des difficultés de remboursement rapide des frais de voyages.

-      La nourriture dans les villages alpins peu adaptée aux coutumes alimentaires des salariés portuguais.

Le GE mobiles n’étant plus sous contrat de travail début octobre, une réunion avec eux devrait se faire lors de la prochaine saison.

D’ici là Manuel FERRAZ doit participer à la prochaine réunion plénière du CEDS ainsi qu’à la formation prévue à Vittel les 16 et 17 octobre 2012.

 

Le 3 octobre 2012, au siège du syndicat STIHTRSA-CGTP à Albufeira nous rencontrons les délégués (Louis et Manuel) avec le responsable syndical local (Joao NOGUEIRA) et une interprête.

Au village de Di Balaïa du Club Méditerranée travaillent une centaine de GE (28 en CDI et 70 en CDD) plus environe 120 à 140 travailleurs venant d’Ukraine employés par une société de nettoyage en sous-traitance (SAFIRA) et 93 GO.

Si les GE à l’année font le maximum pour que le village fonctionne bien, les autres salariés plus précarisés sont moins motivés dans leur travail car moins impliqués dans le Club Méditerranée.

Lors de la fermeture annuelle de l’établissement (de novembre à mai) le personnel permanent touche 75% de son salaire, sauf si il peut travailler dans un autre métier que sa qualification habituelle.

Cette année du fait de la crise economique et sociale au Portugal, les salaires ont diminué de 40 à 100€

Le responsable syndical local rappelle l’importance de la syndicalisation et de l’organisation des travailleurs dans l’entreprise pour obtenir des garanties collectives.

Comme secrétaire du CEDS et coordinateur EFFAT-UITA je confirme le besoin de communication entre délégués pour interpeller la direction générale sur les questions sociales transnantionales.et la mise en réseau des organisations syndicales des différents villages pour les aider dans les négociations locales

Lyon le 5 octobre 2012 - Christian JUYAUX


-> Portugese

Mise à jour le Lundi, 08 Octobre 2012 07:52
 

Publications / Presse

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2015


Communiqué de presse du 20 février 2015
CA du 1er novembre 2014 – 31 janvier 2015

-> A télécharger ici

 

 
Résultats annuels 2014 - 28 novembre 2014

La stabilité des résultats 2014 dans un contexte très dégradé Europe-Afrique confirme la résistance du business model.
3/4 du ROC Villages réalisés par l'Asie.

-> A télécharger ici