Le Plugin Flash est nécessaire pour voir ce fichier.

type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/shockwave/download/index.cgi? P1_Prod_Version=ShockwaveFlash">
CEDS du 4 octobre 2019 à Vittel PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 26 Octobre 2019 22:43


Lors de la réunion préparatoire du Comité Européen du Club Med, les délégués ont fait une présentation de la situation sociale dans leur pays, puis ensemble ils ont élaboré les questions à la direction et ils ont élu les membres du bureau de liaison du CEDS Club Med.

 

 

La situation dans les pays :

 

  • Italie : Le village de CEFALU en Sicile vient d’ouvrir après 15 ans de fermeture et dans celui de Kamarina peu de contrôle syndical car les travailleurs subissent le chantage à l’externalisation (sous-traitance) des services. Du fait des besoins de main d’œuvre le Club Med fait appel à de la mobilité transnationale, mais les GE de Sicile en bénéficient peu. Pasquale MESSINA le délégué italien nous informe qu’il n’a pas le droit de rentrer dans le village du Club Med de CEFALU et donc des difficultés pour rencontrer les salariés, il a été mis en congés jusqu’au 31/12/2019 et demande une intervention de l’EFFAT-UITA pour cette discrimination syndicale.

 

  • Portugal : Situations sociale stable avec une amélioration des périodes de travail de 7 à 9,5 mois par an (du 2 février au 31 novembre) mais avec des problèmes de bas salaires (de 650 à 750€ par mois). Sur 200 salariés GE et GO, 40 sont embauchés au bar-cuisine-secrétariat- entretien, mais les services de sécurité, personnel d’étages et nettoyage sont sous-traités et 134 salariés sont saisonniers. 

 

  • Grèce :Relations très limitéesavec la R.H. du village Club Med de Grécolimano car elle refuse la concertation et le dialogue social. Les salaires sont calculés sans prise en compte des heures supplémentaires, ils vont de 670€ à la première embauche à 750/780€ et jusqu’à 900€ pour ceux qui ont le plus d’ancienneté (supérieur à 20 ans). Cet été excellent remplissage mais manque permanent de personnel de service (les absences et départs non remplacés). Devant cette situation sociale dégradée, une réunion a eu lieu le 1eroctobre au Ministère du Travail avec le chef de village et le syndicat de l’établissement assisté par sa fédération nationale et ils ont obtenu une pointeuse pour vérifier les 166h mensuelles de travail, un repos de 2 jours par semaine pour les GO et des embauches de plus longues durées pour les salariés saisonniers.

 

  • France :Des difficultés de recrutement en particulier des jeunes qui ne finissent pas la saison. Le système digital des Ressources Humaines Work Day pose des problèmes sur les lieux de présence et les heures supplémentaires. En Corse la canicule a eu un impact sur la santé et les conditions de travail du personnel, de même que les difficultés d’hébergement rencontrées par les saisonniers. Un accord a mis en place un Comité Social et Economique (CSE) avec des délégués syndicaux par village. Les GE et GO font le même travail mais n’ont pas le même statut dans l’accord d’entreprise et en l’absence de référence à une Convention Collective Nationale. Certains logements des GE sont indécents, les salaires sont insuffisants avec des difficultés de paiement des heures supplémentaires. Ainsi la direction fait appel à de la main d’œuvre étrangère car elle ne trouve plus à embaucher dans le personnel local.

 

Les questions à la direction :

 

  1. La sous-traitance : Réactualiser la déclaration commune direction générale et CEDS de 2001. Quelles évolutions de l’externalisation de l’emploi dans les différents pays et services Quelles responsabilités sociales du donneur d’ordres et que faire en cas de conflits d’intérêts ?

  2. La mobilité en Europe : Le CEDS demande d’être informé des salariés GE et GO désirant travailler dans un autre village du Club Med. Une information 15 jours avant le départ doit être fait aux salariés mobiles (accord 2009 Direction/UITA)

  3. Les effectifs salariés par village en Europe :Tous les trimestres lors des réunions de bureaux de liaison ou plénière du CEDS, une information sur les effectifs GE-GO et emplois sous-traités doit être transmis aux délégués y compris le personnel des bureaux de pays.

  4. Salaires en Europe : Une comparaison des salaires dans différents établissements et pays en Europe doit être transmise au CEDS avec des explications sur les politiques salariales dans chaque pays.

  5. Dialogue social : La discrimination syndicale à CEFALU est intolérable ainsi que l’absence de dialogue social au village de Grécolimano

  6. Reconnaissance du CEDS : Le Président Directeur Général, la directrice RH du Groupe et le RH de la zone balnéaire devraient honorer de leur présence et participer au CEDS. Les retours d’expériences (REX) de fin de saison avec les délégués devraient avoir lieu dans les villages du Club Med en Europe.

  7. Parcours d’emploi-formation : Ils devraient être développés pour les GE et GO en Europe. Quels sont les plans et modules de formation dans les pays européens (nombre de salariés formés, types de modules)

  8. Communication /Intégration; Un livret d’accueil sur les garanties et avantages sociaux devrait être diffusés dans les différentes langues.

 

 

Election du bureau de liaison 

 

Sont élus à la majorité des voix : Christian BOURENANE (Secrétaire), Pasquale MESSIMO (Secrétaire-adjoint) ; Sotiris PAPPAS (Titulaire). Désigné représentant de l’EFFAT-UITA : Christian JUYAUX

 

La réunion plénière s’est tenue en présence d’Yves ROUANET directeur des relations sociales du Club Med. Il a pris bonne note des demandes du CEDS et doit donner des réponses lors du prochain bureau de liaison prévu le mercredi 11 décembre 2019. 

 

En restant à ta disposition pour tous renseignements complémentaires que tu désirerais connaitre, reçois, Kerstin, mes fraternelles et amicales salutations.

 

Christian JUYAUX

Coordinateur EFFAT-UITA au Club Med

+33 6 80 05 07 48

 

Publications / Presse

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2015


Communiqué de presse du 20 février 2015
CA du 1er novembre 2014 – 31 janvier 2015

-> A télécharger ici

 

 
Résultats annuels 2014 - 28 novembre 2014

La stabilité des résultats 2014 dans un contexte très dégradé Europe-Afrique confirme la résistance du business model.
3/4 du ROC Villages réalisés par l'Asie.

-> A télécharger ici