Le Plugin Flash est nécessaire pour voir ce fichier.

type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/shockwave/download/index.cgi? P1_Prod_Version=ShockwaveFlash">
La sous-traitance au Club Méditerranée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mardi, 25 Juin 2019 11:07

Intervention de Christian Juyaux

Dans les années 2000 la direction de cette entreprise mondiale du Tourisme implantée dans 40 pays, décide de sous-traiter en partie les emplois de l’hôtellerie (femmes de chambres, serveurs) et desservices entretiens en France, Italie, Grèce et Portugal.

 

A Tignes dans une station touristique de Savoie (France), le village de vacances fait appel à uneentreprise de nettoyage la moins chère du marché mais qui avait oublié qu’elle devait loger sonpersonnel. Devant des conditions de logement désastreux (8 à 10 par appartements loués en urgence dans la station alpine) les salariés décident de ne pas rester...L’entreprise sous –traitance recrute alors du personnel immigré sur Marseille, mais en fin de mois ils ne sont pas payés car la société de nettoyage a fait faillite, et les travailleurs décident de porter plainte auprès des gendarmes de Bourg Saint Maurice qui viennent chercher le chef de village du Club Med pour des explications sur cette situation rocambolesque. Au bout du compte le Club Med a du payer lessalaires jusqu’à la fin de la saison d’hiver de ces travailleurs sous-traités.

 

Au Portugal dans le village de Da Balaïa, les emplois de femmes de chambres et d’entretien étaientoccupés par des travailleuses Ukrainienne salariées d’une société de sous-traitance de services, quedénonçait le syndicat local de la CGTP de l’Hôtellerie-Tourisme.

 

De même en Grèce et en Italie, les délégués au CEDS Club Med (Comité Européen de Dialogue Social) nous ont fait part de difficultés avec la sous-traitance dans les villages du Club Méditerranée,c’est pourquoi en 2001 nous avons négocié une déclaration commune sur le respect des droits fondamentaux au travail (OIT du 18 juin 1998) des lois sociales du pays d’accueil et des accordsd’entreprises pour les salariés des entreprises de sous-traitance. De plus les représentants du personnel peuvent intervenir auprès des directions si ces principes ne sont pas respectés. Lesdélégués d’Italie (Otranto) et de Grèce (Grécolimano) nous ont confirmé que ces décisions étaient réellement mis en œuvre avec les délégués dans les villages du club Med.

 

En 2018 nous sommes informés par l’UITA d’un conflit social au village Club Med de Sand Piper auxUSA avec les travailleuses organisées dans le syndicat local des Teamsters, du fait de la sous- traitance des emplois de femmes de chambres à une société de services. Après des actions du personnel pendant plus de 6 mois et une négociation difficile avec la direction, le syndicat obtientd’être informé 270 jours avant toute décision de sous-traitance pour envisager les aspects sociaux avec les salariés, de plus aucun licenciement ne peut être effectué dans un service où travaille du personnel sous-traité.

 

Depuis, peu d’emplois sont sous-traité sauf pour ceux spécialisés pour l’entretien du bâtiment, maisla gestion de certains villages en management font que le personnel hôtelier ne dépendent plus socialement du Club Méditerranée ?

 

Christian Juyaux
Juin 2019 

Mise à jour le Mardi, 25 Juin 2019 11:10
 

Publications / Presse

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2015


Communiqué de presse du 20 février 2015
CA du 1er novembre 2014 – 31 janvier 2015

-> A télécharger ici

 

 
Résultats annuels 2014 - 28 novembre 2014

La stabilité des résultats 2014 dans un contexte très dégradé Europe-Afrique confirme la résistance du business model.
3/4 du ROC Villages réalisés par l'Asie.

-> A télécharger ici