Le Plugin Flash est nécessaire pour voir ce fichier.

type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/shockwave/download/index.cgi? P1_Prod_Version=ShockwaveFlash">
Compte rendu de la rencontre EFFAT-UITA avec la direction générale du Club Méditerranée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Lundi, 19 Octobre 2015 17:41


Lundi 12 octobre 2015, au siège Europe-Afrique du groupe Club Méditerranée à Lyon.

 

Présents : Olivier ROZIER (DRH Europe Afrique) Thierry RICARD (DRH France) David ROHMER (Directeur des Affaires Sociales du groupe Club Med) Christian JUYAUX (coordinateur EFFAT-UITA)

 

Pour le Club Méditerranée : 2015 une année fragilisée.


Olivier ROZIER nous transmet quelques éléments du contexte géopolitique avec les effets sur la clientèle du terrorisme en Tunisie mais aussi au Maroc et de DAECH (Etat Islamique) sur la Turquie et l’Egypte.

26% de l’offre Club Med est affectée (16% Tunisie-Maroc et 10% Turquie –Egypte) avec déjà en 2014 une baisse de réservation de la clientèle de France, Belgique et Suisse et une aggravation en 2015 pour des raisons économiques de la clientèle russe.

 

Les décisions prises par la direction générale du Club Méditerranée :

  • Fermeture de Djerba pour l’hiver de novembre 2014 à avril 2015.

  • Fermeture des villages en Egypte pour un an.

  • Ajustement des effectifs au Maroc du fait d’un remplissage faible (42% sur l’année à Agadir)

 

Pour 2015/2016 nous prévoyons peu d’embellie et la direction se dit obliger des ajustements pour préserver l’emploi avec une nécessité d’ouverture des villages afin de maintenir l’offre commerciale, d’où de la sous-traitance en Italie et au Portugal sur les emplois d’hébergement-restauration et lingerie, la mise en place des 35H en France et un test de sous-traitance de l’activité boutique dans certains villages cette hiver (Serre Chevalier-Alpes d’Huez).

 

 

Quel est le développement de la sous-traitance de services dans les différents établissements du Club Méditerranée ? En quoi et comment les directions locales respectent la déclaration commune du CEDS Club Méditerranée de 2001 ?


Nous préférons développer la mobilité transnationale des GE dans les métiers hôteliers avec la Grèce et le Portugal (pays de la zone Schengen) plutôt qu’allez plus loin dans la sous-traitance.

Pour l’opérationnalité de l’accord de 2001, une procédure interne (David ROHMER doit nous transmettre un exemplaire) dont les responsables RH des villages sont informés.

 

 

Dans le cadre de l’accord de 2009 relatif au respect des droits fondamentaux au travail et à la mobilité transnationale des salariés GE, quelles suites sont données aux différents rapports réalisés après le passage du représentant de l’EFFAT-UITA dans les villages et envisagez vous un accroissement du nombre de travailleurs saisonniers migrants dans la zone Europe-Afrique.

La mobilité des GE (Travailleurs Saisonniers Extracommunautaire*) doit passer de 431 pour l’hiver 2014/2015 à 486 en 2015/2016 soit une augmentation de 13% avec 109 Marocains, 166 Turcs, 53 Mauriciens, 74 Tunisiens au lieu de 32 l’année précédente. (au nom de la FGAT-UGTT, nous remercions la direction pour l’effort de ne laisser aucun GE à l’année de Djerba sans affectation cet hiver)

D’autre par à l’intérieur des pays de l’Espace Schengen la mobilité doit se développer avec des travailleurs Grecs et Portugais (20 de Grèce et 40 du Portugal) mais aussi d’Europe du Nord (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Suède) pour des emplois de femmes de chambres et de restauration.

L’objectif annoncé de la direction est de sauver les emplois et les postes de travail pour une expérience client impeccable et donc une fidélisation de la clientèle. C’est pourquoi la mise en place des 35H dans les villages français a permis une souplesse dans l’activité avec une variation d’une partie des salaires. Cet été la durée moyenne du travail a été de 38h48 avec des villages comme Serre Chevalier où ils ont travaillé 40h40 en août 2015 payées en heures supplémentaires. Pour faciliter la gestion du temps par les managers un module informatique doit être mis en place.

De plus le développement de la formation in situ dans les villages par des formateurs itinérants (4 par zones opérationnelles) doit améliorer la qualité de l’accueil et du service rendu à la clientèle.

La difficulté pour percevoir les allocations familiales soulevée par tous les GE mobiles est due à la désignation du siège social du Club Méditerranée à Paris comme rattachement durant leur séjour en France. La Caisse d’Allocations Familiales des Yvelines dont dépendent les TSE* de la région parisienne considérant que cela est une démarche individuelle de l’ayant droit dans laquelle l’employeur ne doit pas interférer (Une démarche commune des organisations syndicales françaises auprès des leurs élus dans cette C.A.F. est-elle en mesure de débloquer cette situation ?)



Après les restructurations en cours, quelles sont les perspectives de développement du Club Med dans les différents pays et quels sont les effectifs du personnel prévus par catégories de salariés dans chaque établissement ?



Des rénovations-extensions sont prévues dans les villages de Da Balaïa et Grécolimano (dont de logements pour les GO) avec des impacts positifs pour l’emploi.

Le village de la Palmyre en Charente Maritime doit passer en 4 tridents avec un investissement de 20 millions d’Euros et la construction de Bungalows.

En Europe –Afrique un nouveau village au Sénégal dés 2018 et la rénovation de Cefalu est maintenant décidée par un financement de 80 millions d’Euros de la filiale portugaise de FOSUN.

Dans les villages alpins : ouverture de celui de Samoëns l’hiver 2018, la transformation-rénovation de l’Alpes d’Huez en 4 tridents, les Arcs extrêmes à rénover, un projet à Arc 1600 et Avoriaz avec un nouveau village à l’entrée de la station.

De même des rénovations pour les villages en Italie pour qu’ils deviennent des 4 tridents, alors que les coûts de structures sont les plus importants dans les villages Suisses.

Une accélération est prévue sur la France pour passer de 3 à 4 tridents avec des facilitations des élus politiques dans les territoires de montagne qui tirent l’activité et les résultats du Club Méditerranée surtout si 50 à 70% de la clientèle est internationale.

 

 

Pour débattre de  Comment envisagez-vous pour l’avenir le partenariat et les engagements avec l’UITA au plan transnational ? Une réunion au siège de l’UITA est prévue avant la fin de l’année 2015

 

Compte rendu établi par Christian JUYAUX
Coordinateur EFFAT-UITA au Club Méditerranée.

Mise à jour le Mardi, 09 Février 2016 00:36
 

Publications / Presse

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2015


Communiqué de presse du 20 février 2015
CA du 1er novembre 2014 – 31 janvier 2015

-> A télécharger ici

 

 
Résultats annuels 2014 - 28 novembre 2014

La stabilité des résultats 2014 dans un contexte très dégradé Europe-Afrique confirme la résistance du business model.
3/4 du ROC Villages réalisés par l'Asie.

-> A télécharger ici