Le Plugin Flash est nécessaire pour voir ce fichier.

type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/shockwave/download/index.cgi? P1_Prod_Version=ShockwaveFlash">
Quel avenir pour tous ceux qui travaillent au Club Méditerranée ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 14 Mai 2014 08:53


Dans un contexte de crise du Tourisme au plan européen, la stratégie de montée en gamme au Club Méditerranée a abouti en une dizaine d'années à une diminution de prés de la moitié de ses villages dans le monde (121 en 2000 pour 66 en 2013) et dans le même temps à une réduction de la durée des contrats de travail du personnel saisonnier, ainsi que le développement de la sous-traitance de l'emploi, sans que la rentabilité financière du groupe Club Med soit de retour.

 

Depuis un an, la direction générale en accord avec les 2 principaux actionnaires (le conglomérat Chinois FOSUN et le fonds de placement d'AXA) ont décidé d'organiser une Offre Publique d'Achat avec la participation des 400 cadres de l'entreprise via GAILLON Invest (46% FOSUN, 46% ARDIAN et 8% le management du Club Med) pour développer une internationalisation de l'activité vers la Chine, la Russie, le Brésil et les autres pays émergents.
 

Cette O.P.A. doit se clôturer le 23 mai 2014 et elle sera réussie si GAILLON Invest recueille plus de 50% des actions actuelles du Club Méditerranée. A défaut quelles propositions stratégiques sont prévues pour cette multinationale du Tourisme ?
 

Devant une telle transformation envisagée, quel avenir pour tous celles et ceux qui par leur travail font le Club Méditerranée ? Car selon les derniers chiffres du rapport social annuel sur les 23 289 salariés (12 865 Equivalents Temps Plein) dans le monde, 58% sont en Europe-Afrique, 26% aux Amériques et 16% en Asie ?
 

Si la concertation sociale avec l'EFFAT-UITA* a permis de construire des garanties collectives adaptées aux réalités des salariés GE** et GO***(création du CEDS****en 1996 et la signature d'un accord sur les droits fondamentaux au travail et la mobilité transnationales des GE de la zone Europe-Afrique en 2009), dans les mutations en cours, l'implication des salariés, de leurs délégués et des syndicats concernés par le Club Méditerranée nécessite au plus tôt de la mise en place d'une instance transnationale d'engagements pour :

 

  • Etre informé sur les aspects économiques et financiers de l'évolution du groupe Club Méditerranée.
  • Débattre des questions d'emploi, de formation, de mobilités et des conditions de travail.
  • Intervenir pour le respect des droits fondamentaux au travail et d'innover conjointement sur la Responsabilité Sociale de l'Entreprise.
  • Ainsi la qualité de ces engagements pourra influencer positivement l'avenir du Club Méditerranée, et valoriser son rôle social dans les différents pays.
  • Au-delà des aspects capitalistiques et stratégiques, l'enjeu du dialogue social est de mobiliser l'ensemble du personnel GO et GE pour leur avenir au Club Méditerranée.

 

Fait à Lyon le 1er mai 2014

 

*EFFAT-UITA : Fédérations syndicales européenne et internationale des travailleurs du Tourisme.

**Gentils Employés travaillent principalement dans les métiers de la restauration et de l'hébergement.

***Gentils Organisateurs, salariés de l'animation et de l'accueil en relations avec la clientèle.

****Comité Européen de Dialogue Social institué au Club Méditerranée depuis 1996.

 

Mise à jour le Mercredi, 14 Mai 2014 08:57
 

Publications / Presse

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2015


Communiqué de presse du 20 février 2015
CA du 1er novembre 2014 – 31 janvier 2015

-> A télécharger ici

 

 
Résultats annuels 2014 - 28 novembre 2014

La stabilité des résultats 2014 dans un contexte très dégradé Europe-Afrique confirme la résistance du business model.
3/4 du ROC Villages réalisés par l'Asie.

-> A télécharger ici